19, 5

IMG_6605

Les Antilles, c’est tout droit !

De toutes ces longues journées passées en mer, entre autres à imaginer ce qu’on ferait en premier en arrivant (crois-moi, la réponse tourne toujours autour de la bouffe), ou ce qui nous manquait le plus (bouffe encore) …, je n’ai jamais pensé que le plus incroyable serait d’entendre les grillons dans la nuit et de sentir l’odeur de la terre. Pourtant, c’est exactement ces deux choses qui m’ont le plus émerveillées en arrivant à Saint François, Guadeloupe, vers 20h mercredi soir, après 19 jours et demi de mer.

IMG_6585

Après une journée grise, un coucher de soleil de malade !

IMG_6584  19, 5 jours que je vais avoir du mal à te résumer comme ça, 19, 5 journées à se rapprocher du but, entre émerveillement et frousse. 19, 5 jours d’une mer qui bouge sans arrêt, qui t’use si surement que parfois se lever est déjà un effort.

IMG_6560

Bon, parfois, c’était plus cool ))

La nature est bien faite, et après 2 jours à profiter des Antilles, je commence déjà à regarder cela uniquement comme une belle aventure, un temps hors du temps, pendant lequel tout s’est passé tranquillement. La vérité, c’est que j’ai quand même regardé Oliv avec des yeux noirs à quelques reprises en lui disant « plus jamais ».

Attention, je te vois venir, tu te dis que j’ai donc probablement sur-réagit. Alors laisse moi juste te parler de notre Jour 7. Sept jours de mer, autrement dit, une journée où tu ne peux plus tellement repartir en arrière, on est bien d’accord.

Après une nuit difficile, rythmée par les grains, on se réveille sur une mer perturbée qui nous secoue dans tous les sens. A ce moment, je réalise que nous avons une voie d’eau, qui semble assez sérieuse. L’eau arrive par le moteur, Oliv avait repéré quelque chose au jour 2, mais il pensait avoir réglé le problème. Visiblement pas. Nous écopons, asséchons les cales pour essayer de voir à quel rythme l’eau rentre. ½ heure plus tard, il y en a autant, c’est définitivement assez sérieux. Trop cool !

Oliv ouvre tout, passe la tête dans le moteur, regarde les vannes, et finalement identifie l’évacuation du coffre arrière comme étant défaillante et laissant rentrer des paquets d’eau. Nous envoyons donc Manolis au fond du coffre pour colmater l’ouverture au silicone. Pas simple avec l’humidité, mais il finit par s’en sortir. Problème réglé.

IMG_6568IMG_6572

Bien. Mais la loi des séries étant toujours une réalité indiscutable, c’est à cet instant que nous nous rendons compte que les toilettes mécaniques sont cassés, et que l’eau …. rentre dans les toilettes. Là tu me diras, c’est plus facile, on ferme les vannes pour stopper l’arrivée d’eau et on regarde. Ah oui, ce que je ne t’ai pas dit, c’est que nous sommes partis avec nos toilettes électriques hors service. Nous n’avons donc plus de toilettes qui fonctionnent à ce moment. Avec deux enfants à bord, ce n’est malheureusement pas de nature à les empêcher de faire ce qu’ils ont à faire. Chouette!

Finalement, après plusieurs réparations, Oliv réussi à stabiliser les deux qui ne nous poseront plus de problème jusqu’à l’arrivée.

IMG_6566

Réveil matinal

IMG_6567

Au rayon casse, je peux également te parler du tangon qui sectionne l’écoute de génois, des batteries qui semblent avoir grillé au cours de la nav’ sans qu’on arrive à comprendre ce qui s’est passé. En fait, c’est clairement le plus difficile à gérer, les avaries à répétition.

C’est aussi ce qui a causé l’abandon de Kalispera dès le deuxième jour. Leur barre de flèche s’est cassée (pour la deuxième fois) le jour de notre départ commun. C’est vrai que les conditions n’étaient pas faciles avec près de 30 nœuds de vent établi. Ils ont donc fait demi-tour et nous avons continué seuls finalement. Nous perdons donc à ce moment là nos potes, mais aussi notre infirmière et notre anesthésiste du coup 🙂

IMG_6638

Couture au scotch …

IMG_6555

Bye Bye Kalispera !

Voilà, mais parce que c’était aussi une folle aventure et que tout s’est vraiment très bien passé, je peux aussi te parler des incroyables couchers de soleil, des quantités de dauphins croisés, de tous les poissons dégustés fraichement pêchés, de la baleine qui est restée bord à bord pendant 2 bonnes heures, des tonnes de gâteaux, pop corn, pancackes, crèpes, pains … que nous avons passé des heures à préparer.

IMG_6545

Daurades et thons, on n’a pas arrêté de pêcher

Les enfants ont, semble-t-il, beaucoup apprécié ces journées. Tu m’étonnes, tout était rythmé autour d’eaux, avec classe le matin, apéro, activité manuelle, goûter, dessin-animé, apéro … Redoutant leur réaction à l’enfermement, j’avais prévu pas mal d’activités pour les occuper le plus possible. Romane m’a dit à plusieurs reprises avoir l’impression d’être dans un rêve. Colin a trouvé que ce n’était pas si difficile d’aller aux Antilles. L’honnêteté intellectuelle m’oblige à te dire qu’au bout de 15 jours, ils avaient des moments d’excitation plus difficiles à contenir tout de même. Rien d’impossible à gérer.

IMG_6611IMG_6541

IMG_6619

Bouteille à la mer … on attend le mail qui confirmera qu’elle est arrivée qq part …

IMG_6629

Douches sur le pont et à l’eau de mer

Enfin, notre bonne surprise reste certainement nos équipiers. Emma et Manolis, qui ont assuré leurs quarts comme des pros, malgré un mal de mer tenace pour Emma. Cela m’a permis d’être complètement disponible pour l’intendance et pour les enfants. Idéal. Ils nous ont régalé de leurs recettes, ils ont accepté que les enfants massacrent leur guitare et ukulélé, ils ont joué au mistigri, nous ont appris le psychopathe (très drôle), ils ont écrit une chanson sur l’air de jour 1 de Louane (à la demande des enfants dois-je te le préciser)… le tout sans que la moindre tension ne se manifeste jamais, c’était vraiment top. Ils poursuivent maintenant leur route jusqu’en Argentine.

IMG_6624

Nous voilà désormais aux Antilles, où nous resterons certainement plus longtemps que prévu. Il y a tellement de choses à voir. Des Canaries, nous gardons le regret de ne pas avoir eu le temps de faire toutes les îles. Maintenant que nous sommes là, nous sommes donc bien décidés à en profiter à fond !

Si ça t’intéresse (on ne sait jamais, peut-être es-tu sur le point de traverser l’atlantique), je mettrais en ligne notre journal de bord. Tout y est, jour par jour !

 

18 réflexions sur “19, 5

  1. Cécile BRASSEUR dit :

    Ma chère Camille,

    Votre aventure continue de nous régaler à chaque ligne et à chaque photo. Votre capacité à gérer les avaries m’impressionne. Nous ne sommes pas fait du même bois. Bravo pour cette vie que vous vivez pleinement et que vous offrez à vos enfants…
    Vous aurez un beau livre à publier à votre retour, oui je suis d’accord avec ton ami tu as du talent !
    Je t’embrasse fort … j’ai hâte de lire la suite.

    Ps : Comment avez vous fait pour créer un fan club composé de tant de Cécile… ?
    vous avez eu un prix de gros pour le lot 🙂 ?

    J'aime

  2. Mény Mick dit :

    Ca, c’est de l’aventure! Je viens de voyager en lisant ce récit des 15 jours de traversée (le ventre un peu noué à l’idée de rester si longtemps sans voir la côte…avec vos problèmes d’infiltration…)…ouf!! de quoi profiter pleinement des caraïbes à présent…
    Les photos des enfants allongés tranquillement à regarder l’horizon sont fortes.
    Profitez bien 🙂

    J'aime

      • Mény Mick dit :

        Le long et magnifique bateau noir Aglaia !? Je vais le dire à Aglaia (elle l’a déjà vu sur le net), ça va l’amuser!!
        Votre blog est top!! Continuez bien les aventuriers.
        Grosse bise à vous 🙂

        J'aime

  3. Arnaud Kalispera dit :

    Camille, je te kiffe tu écris trop bien ! Quelle aventure ! Le demi tour du premier jour à été dur à encaisser, voir votre bateau s’éloigner au coucher du soleil nous a brisé le coeur ! En tout cas on hâte de vous retrouver ! Bisous

    J'aime

  4. Saint-Albin dit :

    Effectivement 19 jours c’est long, vous me manquiez. Merci pour ce beau récit toujours aussi bien écrit. Les photos sont belles et j’aimerai bien te voir Camille. J’espère que le rêve va continuer pour les enfants. À bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s