Le Maroc, de Rabat à Essaouira

IMG_5929

Kasbah des Oudayas à Rabat

Ce qui nous aura le plus frappé au Maroc, je crois que c’est la gentillesse des marocains. Tu aurais dû nous voir sortir du port de Rabat au petit matin, par exemple, croiser les pêcheurs qui rentraient juste, les barques pleines de sardines, et qui tous nous saluaient en nous souhaitant une bonne navigation, c’était magique. J’ai regretté de ne pas l’avoir filmé pour te montrer ça, mais que veux-tu je ne peux pas tout te montrer non plus 😉

C’est une destination qui nous laissera une impression mitigée toutefois. Pour une raison simple, ce n’est pas vraiment une destination de plaisance. Nous l’avons privilégiée à l’autre alternative qui était Madère pour deux raisons : je ne cours pas après les longues nav’. Or il faut 5 jours pour aller à Madère, à nouveau 5 pour aller aux Canaries, à nouveau 5 pour aller à Cap Vert et 15 pour la transat. Passer par le Maroc nous a permis de faire des nav’ plus courtes de 2 jours, au moins jusqu’aux Canaries. Et d’autre part, nous n’avions jamais mis les pieds au Maroc alors que nous sommes déjà allé à Madère.

Mais il y a quand même quelques inconvénients à cette option.

  • Mis à part Rabat et Agadir, il n’y a pas vraiment de Marina, juste des ports de pêche, ce qui a un certain charme certes, mais je ne te raconte pas l’état du bateau (très sale !!), pas d’eau, pas d’électricité bien sûr.
  • Il y a bien quelques mouillages possibles mais ce n’est pas toujours glamour ou safe.
  • Comme je te le disais la dernière fois, il faut faire les formalités d’entrée et sortie à chaque escale. C’est à dire, passer par la gendarmerie, la douane et la capitainerie (qui fait office de police) en arrivant et en partant. C’est long !
  • Enfin, et c’est sans doute ce qui nous a le plus stressé, il y a encore énormément de pêcheurs au Maroc, les fameuses barques bleues trop belles, qui sortent la nuit jusqu’à 30 miles de la côte. Avec ou sans lumière … et certainement sans AIS pour les signaler. Ce n’est donc pas toujours simple de naviguer au milieu, il faut redoubler d’attention pendant les quarts.

Voilà pour l’aspect mitigé, une fois tout cela mis de côté, on a adoré le dépaysement, se balader dans les médinas, les pâtisseries marocaines, manger dans la rue pour trois fois rien, faire du shopping dans les souks pour trois fois rien, les couleurs, les odeurs (pas toutes ;-)), Essaouira qui nous a paru hyper branchée, la Kasbah des Oudayas à Rabat, les taxis qui s’arrêtent au milieu de la route pour demander à un collègue où peut bien se trouver la rue où tu veux aller …

Place aux photos qui te montreront tout cela mieux que je ne pourrais te le décrire.

Rabat

IMG_5936IMG_5952IMG_5951IMG_5933

Essaouira

IMG_5983

On arrive au port dans un épais brouillard qui ne se lèvera que le soir

IMG_5986IMG_5988IMG_5990IMG_5981

IMG_5979

Celle-là elle est pour toi ma Clem 😉

IMG_5989

c’est assez branché en fait Essaouira

IMG_5975

PS// un remerciement spécial au parrain d’Oliv qui a eu la gentillesse de nous mettre en contact avec ses neveux tout juste installés à Rabat : nous avons passé une super soirée en leur compagnie, c’était top !

IMG_5969

En route pour les Canaries !

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Le Maroc, de Rabat à Essaouira

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s